ROUTE DU RHUM : des nouvelles de Louis DUC

 News Carac Voile 21 nov

 

Merci Yoann !

 

« Je suis à 10 – 12 nœuds de moyenne, la journée a été plutôt rapide. Maintenant, il n’y aura plus vraiment de stratégie, ça devrait être tout droit jusqu’à la Tête à l’anglais ! », expliquait Louis hier soir. La « tête à l’anglais » étant la pointe nord de Basse-Terre que les concurrents de la Route du Rhum doivent ensuite contourner pour atteindre la ligne d’arrivée, mouillée devant Pointe-à-Pitre.

 

Cette longue ligne droite de 1200 milles (2200 km) ne sera cependant pas monotone pour le skipper Carac qui travaille depuis trois jours à trouver la meilleure des solutions pour porter ses voiles de portant de la façon la plus efficace possible, maintenant qu’il n’a plus de bout-dehors.

« J’ai pas mal manœuvré la nuit dernière pour tester différentes configurations de voiles d’avant et de façon de les amurer à l’étrave ou sur le tangon, finalement c’est pour l’instant avec mon Code 3 à l’étrave que ça fonctionne le mieux ! »

 

Performer, toujours

Louis devrait ainsi enchainer de belles moyennes dans les jours à venir même s’il aurait aimé pouvoir exploiter son bateau à son maximum : « c’est pas mal comme vitesses, mais c’est bien sûr un peu frustrant de ne pas pouvoir tirer plus sur le bateau et l’exploiter à 100%... Je vais voir ce que je peux encore mettre en place pour améliorer ça. »

 

J’avais le meilleur bateau

Ce Class40, dessiné par le cabinet Lombard, construit chez Gepeto Composite et V1D2 et dont le cahier des charges avait été établi par Louis, a reçu hier les éloges de Yoann Richomme (Veedol – AIC), sistership du Carac, à son arrivée à Pointe à Pitre en tête des Class40 : « Le bateau à un potentiel énorme ! Il y avait moyen de faire un jour de moins sur cette transat, mais je n'ai pas voulu attaquer. Quand j'ai voulu attaquer, j'ai cassé son nez (il n'a plus de bout-dehors non plus, ndlr). C’est normal, il est encore en développement.

J'avais le meilleur bateau, il est supérieur aux autres Class40 et à certains IMOCA. »

 

Et Louis a tenu à féliciter Yoann hier soir : « J'ai suivi avec attention l'arrivée du premier Class 40.  Un grand bravo à Yoann Richomme qui a dominé de main de maître cette Route du Rhum depuis le départ !  Cette belle victoire, c'est aussi l'aboutissement du travail accompli depuis juin 2016, de la conception au développement du Lift 40.

J'aurais forcément voulu continuer à me battre avec lui, jusqu'au bout, le sort en a décidé autrement. Mais je suis extrêmement content et fier que Yoann ait fini le travail commencé à la conception de ce bateau. 

L'objectif était de créer un bateau pour gagner la Route du Rhum : grâce au talent de coureur Yoann, mais aussi de maître d'œuvre de la construction de son bateau et à sa touche personnelle de conception, c'est chose faite ! Un grand merci !

 Je suis également extrêmement content pour tous les grands acteurs qui ont conçu ce projet. Le cabinet Lombard, qui a fait un développement énorme sur les formes et la structure, Marc Lefebvre qui a été accompagnateur de la maîtrise d'œuvre du projet, toute l'équipe de Gepeto Composite qui a construit ces deux bateaux, et bien sûr Jerôme Lepoutre, Marc Dewavrin et la Carac, qui ont rendu possible la réalisation de ce projet. » 

 

 

 

Le reste de l'actualité